L'industrie culturelle en temps de crise du coronavirus (COVID-19)

Vous trouverez sur cette page des informations concernant le document La culture en Outaouais : un secteur d’activités majeurs pour l’économie régionale ainsi qu’un compte-rendu de la table ronde L’apport de la culture dans le développement économique régional. Cette conférence a eu lieu le 5 juin dernier et a été organisée dans le but de poursuivre la réflexion sur les enjeux soulevés par la crise de la COVID-19.

 

Étude des retombées économiques de la culture dans la région de l’Outaouais

En pleine pandémie de COVID-19, conscient des impacts que cette crise a sur le milieu culturel, que les effets négatifs vont perdurer, Culture Outaouais réaffirme l’importance de le soutenir et présente le document La culture en Outaouais : un secteur d’activités majeurs pour l’économie régionale.

Il s’agit d’une synthèse des principaux constats tirés d’une étude des retombées économiques de la culture dans la région de l’Outaouais réalisée par l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO) à la demande de Culture Outaouais. Culture Outaouais souhaite mettre à l’avant-plan l’apport de la culture dans une perspective de reprise et poursuivre la réflexion qui vise à favoriser le plein essor d’une société créative, innovante et prospère (en référence à Partout la culture, Politique culturelle du Québec).

Culture Outaouais tient à remercier la Ville de Gatineau pour le soutien financier à ce projet.

Vous avez des questions à propos de l’étude ? Contactez Jean-François Boulé, à projets@cultureoutaouais.org.

Graphisme du document réalisé par Simon Guibord.

Table ronde : L’apport de la culture dans le développement économique régional

Le 5 juin 2020, Culture Outaouais a tenu une table ronde réunissant Julie Bérubéprofesseure au département des sciences administratives de l’Université du Québec en Outaouais, ainsi que Daniel Coutu, président-fondateur de Prestigo – Univers Jeunesse. Les échanges ont permis de nourrir la réflexion autour des enjeux liés à la relance dans le contexte de la crise sanitaire.  Animée par Julie Martineau, directrice générale de Culture Outaouais, la rencontre a donné lieu à une riche discussion sur la thématique et la dynamique culture et économie. Nous rendons maintenant accessible l’enregistrement du webinaire sur notre chaîne YouTube. Vous trouverez également plus bas sur cette page la présentation de Julie Bérubé, incluant une liste de références.

Résumé de la présentation de Julie Bérubé

Avec la pandémie mondiale qui sévit actuellement, une crise économique est inévitable. Dans ces conditions, chaque secteur industriel tentera de survivre notamment grâce à l’appui des fonds publics. Dans de telles circonstances, les industries doivent se positionner stratégiquement afin d’établir leur avantage concurrentiel, c’est-à-dire comment se démarquent-elles des autres industries. Les industries culturelles doivent démontrer d’une part, leurs bienfaits sur la société, tant d’un point de vue économique que social. D’autre part, elles doivent montrer comment leur perte serait néfaste pour la société globalement. Pour arriver à faire entendre ce message, l’ensemble des parties prenantes au sein des industries culturelles doivent travailler en collaboration et de concert afin d’obtenir leur juste part des fonds publics et privés. L’union et la collaboration seront des alliés de taille pour permettre aux industries culturelles de surmonter l’épreuve de la crise mondiale actuelle.  

Biographies

Julie Bérubé détient une maîtrise en gestion de projet de l’UQO et un doctorat en management de HEC Montréal. Ses enseignements portent entre autres sur le management, l’entrepreneuriat et la gestion de projet. Ses intérêts de recherche s’articulent principalement autour des industries créatives et spécifiquement des industries culturelles. Elle étudie notamment les tensions vécues par les artistes entre les impératifs économiques et artistiques. Elle s’intéresse aussi à la gestion des projets au sein de ces industries ainsi que des questions sur l’équité, la diversité et l’inclusion. Ses recherches touchent également aux questions relatives au numérique dans les industries culturelles. 

 

 

 

Daniel Coutu a une connaissance approfondie du marché jeunesse canadien et de ses intérêts. Chaque année, Prestigo produit plus de 700 spectacles et plusieurs contenus pour la télévision/médias numériques. Au cours des 10 dernières années, Daniel a rencontré plus de 600 000 jeunes en plus d’animer trois émissions de télé jeunesse à l’antenne de ICI Radio-Canada : Science ou Magie, Par ici la magie et Code Max (Pixcom).  En 2020, il a été nommé personnalité de l’année par l’Alliance Médias Jeunesse aux côtés de Sarah-Jeanne Labrosse, Pierre-Luc Funk et Gabrielle Fontaine. Il est aussi le co-concepteur de deux applications mobiles Au secours de Monsieur Dan (Prestigo-Tobo) et Technomagie (Prestigo-Tobo), qui ont été récompensés par des nominations aux prix gémeaux. Féru de gestion, de mathématiques, de stratégies et créateur de contenu, Daniel Coutu dirige les destinées de l’entreprise qu’il a créée en 2006.  C’est aussi un enfant qui n’a jamais grandi.