Chargement Évènements

Construire l’image – refléter le photographique

 

Cet atelier formatif d’une demi-journée propose une exploration technique de l’utilisation de la « matérialité » de la lumière à travers la pratique en photographie et en installation de Lucie Rocher.

Rocher présentera comment les outils numériques employés produisent — et réfléchissent — la lumière à travers ses œuvres bidimensionnelles et tridimensionnelles et comment celle-ci est inhérente à la sélection de ses sujets photographiés : les chantiers de construction urbains ainsi que les lieux de production de l’image (l’atelier, le laboratoire et l’espace de résidence, entre autres). Selon des éléments spécifiques à l’histoire du médium photographique — analogique et numérique —, l’artiste-photographe interrogera autrement sa pratique méthodologique et technique pour expliciter la manipulation et la spatialisation de ses images, de leur création en atelier jusqu’à leur diffusion en galerie.

À la suite de cette formation, les participant.e.s seront mieux outillé.e.s pour comprendre les enjeux techniques et conceptuels d’une production photographique « spatialisée ». Ceux-ci et celles-ci auront développé :

  • Un aperçu des possibilités de l’utilisation de la lumière à travers la pratique de la photographie parallèlement à celle de l’installation ;
  • La compréhension de nouvelles techniques en photographie analogique et numérique, de même qu’en impression et en spatialisation de l’image.

Cette formation est présentée par


Clientèle visée

La formation s’adresse principalement à des artistes professionnel.lle.s, commissaires, chercheur.euse.s et travailleur.euse.s culturel.lle.s de l’Outaouais qui souhaitent mieux connaître la pratique photographique de Lucie Rocher et veulent découvrir de nouveaux procédés techniques de spatialisation de l’image.


Frais d’inscription
:  30 $

Valeur réelle de la formation par participant :  150 $


Formation donnée par Lucie Rocher

La pratique en photographie de Lucie Rocher s’attache à croiser image et installation. Ses photographies ne sont pas enfermées dans un format, un support ou une mise en espace figée. Chacune des images possède et génère en elle ses propres variations dès qu’elle se matérialise sur un support ou qu’elle se déploie dans un espace. Rocher tente de créer ainsi plusieurs scénarios de son corpus photographique, notamment en documentant et en archivant les spatialisations de celui-ci, ce qui lui permet d’interroger spécifiquement le médium, les cadres et ses supports d’existence. Les dispositifs scéniques d’apparition, de fabrication et de spatialisation de ses images sont souvent précaires et fragiles, intégrant et assurant une visibilité de toutes les étapes de son processus pour parvenir à « faire image ». S’inspirant de son intérêt pour le chantier urbain, entre l’achevé et l’inachevé, les expositions de l’artiste explorent ses spécificités par des jeux de tensions et d’équilibres formels. Des correspondances se forment entre les photographies, la documentation de son atelier, les matériaux bruts, les supports d’impression, les objets, les outils ou machines d’apparition qui caractérisent l’histoire du médium photographique et qui influent sur le traitement de la matérialité de l’image de Rocher.

 

POUR VOUS INSCRIRE :

  • communications@axeneo7.qc.ca
  • Contact:
    Léa A. Gendreau
    Coordonnatrice des communications et des publications
    communications@axeneo7.qc.ca
    (819) 771-2122
Date :
12 décembre 2020
Prix :
30$ / pers.
Heure :
9 h 30 - 12 h 00

Je souhaite m'inscrire